EUR, €
  • EUR, €
  • USD, $
  • GBP, £
WOOCS v.2.3.5

Et de trois : une nouvelle collaboration avec Momies

Artiste VANGART Momies

Momies : graffiti, lettrage et abstraction

Momies est un graffeur basé à Montpellier. Il commence sa carrière dans les années 90, où, dès le lycée, il entre dans l’univers du graff old school. Le graff old school est celui le plus connu du public, il s’agit souvent de lettrage déformé et coloré. Momies commence sa carrière sous le pseudonyme de Pyre et rejoint le cercle des premier·es graffeur·se·s de sa ville. Le graffiti devient immédiatement central dans sa vie : il se rend plusieurs fois à New York City pour y rencontrer ses mentors et flâner dans la ville où s’est vue construire cet empire esthétique qu’est le graffiti. Les différents voyages de Momies sont moteurs dans sa conception du monde, dès lors, il s’adonne à recouvrir des wagons de trains de ses graffitis, comme pour s’approprier le déplacement de ses usager·e·s. En 1998, il s’éloigne du graffiti traditionnel pour se rapprocher de l’abstrait et intègre le crew des POW dont le style se rapproche de ces questionnements esthétiques. Les différents allers-retours de Momies entre l’Europe et les États-Unis préciseront son empreinte graphique. Aujourd’hui, Momies investit différentes scènes artistiques, comme les galeries et les ateliers, mais il n’hésite pas à continuer de participer à différents festivals street-art dans toute la France. Momies n’a pas froid au yeux et aime s’adonner à l’expérience du grand, notamment lors de fresques monumentales.

Momies chez VANGART, enfin de la grandeur

Momies est un artiste qui revendique son besoin d’expérimenter son travail sur de grandes surfaces, c’est pourquoi la maison VANGART a naturellement réitéré l’expérience de la collaboration avec l’artiste. On connaît Graffito, œuvre optique qui reprenait les codes couleurs de l’anaglyphe (image imprimée pour être vue en relief, à l’aide de deux filtres de couleurs différentes, souvent rouge et bleu), et Tag modules, dont le motif principal est la signature de l’artiste réhaussée sur un fond en jean délavé. Aujourd’hui, c’est un plus grand format que les deux parties souhaitent expérimenter, afin d’être de plus en plus proche des volontés et des intérêts de Momies. Squeezer Modules reprend les codes couleurs de ses dernières créations notamment celle de la fresque réalisée à l’École Brassart à Toulouse. 

Ici, les lettrages deviennent des modules, il s’agit là de lignes à la fois courbes et anguleuses réalisées rapidement avec peu de matériel. Dans leur nouvelle collaboration, la maison VANGART et Momies contrecarrent la notion de rapidité par le dispositif long qu’est la broderie. Ces modules représentent l’évolution des lettres du graffiti, lettres devenues presque indéchiffrables, étirées et arrondies. Momies conçoit son travail comme un motif propageable et sans limite : « Les matériaux et les lignes s’entremêlent, se confrontent et se superposent pour donner un rendu dynamique. Les lignes courent sur la toile, s’étalent et semblent vouloir s’étirer à l’infini. »

Oeuvre VANGART Grand Format Momies

Un morceau de fresque

Squeezer Modules reproduit les sensations que l’on peut ressentir lorsque l’on regarde le travail de Momies. En grand format, on peut percevoir ce travail comme un prélèvement de mur où se trouverait l’œuvre de Momies. Pour Momies, il est important de retranscrire la spontanéité qui est à l’origine de son travail : elle est perceptible grâce aux coulures et aux projections de peintures. La maison VANGART a  relevé le défi téméraire de faire entrer les fresques de Momies dans un canevas domestique et feutré, tout en gardant l’univers urbain et transgressif de l’artiste

 

Right Menu Icon