LE CÉLÈBRE KNAR CHEZ VANGART

Le personnage le plus connu de l’œuvre de l’artiste Pec fait son entrée dans l’atelier de la maison VANGART. POP PEC est le fruit de la réalisation de 4 pièces uniques. On a hâte de vous les présenter ! 

Pec et son Knar, une histoire d’amour 

Pec est un artiste lyonnais. Né en 1975, il fait partie de la deuxième génération de graffeurs arrivés à Lyon. Vous ne mettez peut-être pas un visage sur son nom, mais si vous connaissez bien le paysage lyonnais, vous avez déjà croisé son KNAR, un oiseau généreux et coloré, qui arpente les murs, les ponts et le périphérique lyonnais.Le Knar de Pec est devenu un symbole :  un signe de son passage dans la rue. Dans le Petit Bulletin, il explique modestement : « Je pars du principe que tu es suffisamment matraqué avec toutes les pubs, tous les slogans, tout ce que tu peux croiser sans t’en rendre compte et qui finalement pourrit ton quotidien visuel. Je mets une tache de couleur, elle intervient sur la personne, ça lui donne le sourire, j’ai fait mon job ». Pec explore tout le potentiel du street-art et vise à toucher un maximum de personnes à travers son occupation urbaine. 



POP PEC, un clin d’oeil à l’histoire de l’art

Pour cette collaboration on ne peut plus locale, la maison VANGART et Pec mettent à l’honneur le très connu Knar. Cette fois-ci brodé, l’oiseau corpulent est tiré en 4 exemplaires uniques. Brodé sur dentelle, ou bien sur du jean délavé, Pec continue son travail de déclinaison autour de son animal totem. Pec avoue ne plus peindre d’oiseaux, à part si on le lui demande. Son Knar devient un symbole, et sa reproduction colorée ne peut que nous faire penser à la célèbre œuvre de Andy Warhol. Andy Warhol décide de peindre le Diptyque Marilyn quelques semaines après la mort de Monroe. Il trouvaient en elle une fusion de deux thèmes constants: la mort et le culte de la célébrité. En recopiant la même image plusieurs fois, il évoque sa présence dans les médias. Comme Andy Warhol, Pec invoque une icône. On comprend, à travers son travail, que la publicité et la boulimie d’images sont des sujets qui l’intéressent. D’ailleurs, le titre de l’œuvre POP PEC semble se référer au mouvement Pop Art, souvent teinté de répétitions, de reproductions et de couleurs vives.

 

Une manière de peindre propice à la broderie 

La collaboration entre Pec et la Maison VANGART est apparue comme une évidence sur le plan technique. Pec est un artiste qui a rapidement assumer l’aplat comme signe distinctif : « J’ai toujours préféré les personnages… Et j’étais dans un collectif où tout le monde faisait des lettrages. Puis s’est posée la question de peindre en grand et en illégal : faire des trucs tout petits dans le noir, c’est compliqué, et quand tes potes balancent des trucs énormes et toi des trucs minuscules qui passent inaperçus, tu changes de technique. J’en suis venu à faire des grosses couleurs à plat, des traits plus épais, à changer complètement la forme de mes personnages. » En broderie, c’est le fil qui crée la masse colorée de l’image, en plus de lui apporter du volume. L’image se construit en aplat de couleur seulement, comme l’œuvre de Pec. 



La promesse d’une production lyonnaise

Cette collaboration entre Pec et la maison VANGART arborent fièrement la promesse d’une production 100% lyonnaise sous le signe d’une influence culturelle populaire et revisitée.

Right Menu Icon